Le Château de Kerouartz

Le château actuel a été bâti entre 1580 et 1602. De l’ancienne voie romaine, une large avenue de plus d’un kilomètre y conduit. Le portail extérieur à portes cavalière et piétonne est surmonté de mâchicoulis et défendu par deux tourelles percées d’une double batterie d’embrasures. L’édifice principal, très dignement construit en grand appareil, est du début du XVIIe siècle (1602). A droite, fait saillie une tour carrée couverte en dôme avec angles brisés. Une autre tour ronde, amortie aussi en coupole et munie de meurtrières, se dresse à l’angle nord de l’arrière façade. Dans la cour, coule une fontaine à édicule de plomb et grande auge dont les coins sont entaillés pour y déposer cruches et seaux. Blason : « D’argent à la roue de sable accompagnée de trois croisettes de même ».

La chapelle

Attenante au château, la chapelle du château de Kerouartz n’est pas citée dans les anciens actes et ne parait pas de construction ancienne, quoique bâtie avec d’anciens matériaux d’édifices tombés en ruine. Une note manuscrite du Marquis de Kerouartz en 1841 indique : « Un de mes arrière-grand-pères, Hervé de Kerouartz avait obtenu auprès du Très Saint Père à Rome l’insigne faveur, le don du Corps est d’un martyr, Saint Eluminat (ou Illuminat) qui fut déposé dans une châsse sous l’autel. A la révolution, le château et la chapelle furent pillés et le corps de Saint Eluminat fut enlevé. Une relique de Saint Eluminat existe toujours à l’église de Lannilis. La chapelle fut restaurée en 1951.

 

Patrimoine privé non visitable. Les allées du château sont accessibles aux promeneurs.

Services

  • Congrès
  • Séminaire
  • Château de Kerouartz, son parc et sa chapelle
    Kerouartz
    29870 Lannilis
  • 02 98 04 06 54
  • Consulter le site