La chapelle de Saint Jaoua se trouve sur un écrin de verdure qui lui va à ravir. A cette construction solide et gracieuse, s’ajoutent les vieilles croix aux fûts penchés, les piliers revêtus de lichens blancs et gris, les pierres tombales brodées de mousses. Nous retrouvons ici tous les éléments d’un véritable enclos paroissial.

Petit historique de la chapelle

Sur ce site de Saint Jaoua, une première chapelle en bois aurait été construite autour du tombeau de Saint-Jaoua. Une deuxième chapelle de style roman fut construite au XVIe siècle. L'édifice actuel, quant à lui, long et bas, irrégulier et pittoresque, a dû être terminé au XVI° siècle.

La chapelle actuelle

A l’intérieur, on remarquera les crédences du chœur et du croisillon sud, une "poutre de gloire" sculptée et polychrome dans le transept sud, les petites figures jalonnant les bras du transept, la fresque visible dans le bras nord figurant un homme d'église et des croix de consécration, une dalle funéraire entourée d'une décoration gothique encadrant un monogramme qui pourrait être un couché, quelques statues…

Qui était Saint Jaoua ?

Saint Jaoua serait né en Grande Bretagne vers l'an 500. Quand Pol Aurélien, probablement vers 520, se décida à passer en Armorique (ou Petite Bretagne), Jaoua fut du voyage. Venant de Grande Bretagne, Pol Aurélien et ses 14 compagnons débarquèrent d'abord à Ouessant puis vinrent sur le continent. Ensuite, Jaoua, surnommé l'ermite, se serait installé à Plouvien où il fit construire deux monastères. Il mourut à Brasparts le 2 mars 554. Là encore une allégorie nous raconte son "retour" à Plouvien. Selon la légende son corps fut placé, selon ses dernières volontés, sur une litière attelée à des bêtes qu’on laissa libres d’aller où elles voudraient. « Elles allèrent tout le grand chemin de Brasparts, jusqu’à un certain lieu nommé Pors-ar-C’hraz ou la litière fit un grand éclat », mais poursuivit néanmoins sa route, avant de se rompre cinq cents pas plus loin. On bâtit là « une belle Eglise en son nom et y fut ensevely ». Porz-ar-C’hraz, aujourd’hui Porz-ar-Groaz, se trouvant à 600 mètres au sud de Saint-Jaoua, il s’agit donc bien de la chapelle du lieu.