Plabennec, un riche patrimoine à découvrir

Sortez des sentiers battus et partez à la découverte du « côté terres » du Pays des Abers. La commune de Plabennec recèle de nombreux trésors qu’il faut absolument découvrir. Au détour d’une balade, vous rencontrerez ici une chapelle et son enclos, un lavoir, une fontaine, là une motte féodale et plus loin un menhir. Les aventuriers en herbe pourront quant à eux partir à la recherche des géocaches dissimulées dans la campagne plabennecoise.

Plongée au cœur du Xe siècle…

La découverte de Plabennec vous révèlera de belles surprises…

Pour commencer, pourquoi ne pas découvrir la motte féodale de Lesquelen. Créée au Xe siècle, elle fut surmontée au XIe siècle d’un donjon de bois. Il permettait de dominer et de surveiller les alentours. Vers la fin du XIe siècle et au début du XIIe, la pente de la motte a été recouverte d'une chape de pierres plates, pour la rendre glissante. Cette opération consolida la motte et rendit l'accès au donjon plus glissant et donc plus facile à défendre. La maison en bois est remplacée par une forte tour en pierres, cernée de remparts. Vers le XIVe siècle, le seigneur préféra l’enceinte de la basse cour à son donjon.

Ce site féodal de Lesquelen est un précieux témoignage de notre patrimoine historique. On y trouve de nombreux vestiges d'une occupation s'étendant du VIIe au XVIe. Saint Ténénan, venu d’Outre-Manche, y aurait en effet établit son ermitage. Petit à petit, un village s’y est édifié. Saint Ténénan y mourut vers 650.

N’hésitez pas à gravir la motte pour bénéficier d’une superbe vue sur les alentours… mais attention à la descente, n'oubliez pas le frein à main !

Et si vous jouiez les Obélix ?

Après la découverte du village de Lesquelen, remontez encore plus loin dans le temps en allant découvrir le menhir de Prat-Lédan. 

Avant d'être restauré sur proposition de l’association Kroaz Hent, ce menhir de la fin du néolithique ou du début de l'âge du bronze gisait depuis la fin du XIXe siècle en 3 morceaux dans le champ voisin. Agé d'environ 5 000 ans, il pèse 19 tonnes et mesure 7,30 m de haut. Au sommet, une cavité visiblement réalisée de main d'homme révèle une tentative de christianisation à une époque inconnue. Sur l'une des faces, une croix gravée apparait nettement.

L’histoire de ce menhir est assez singulière. En effet le 15 août 1985, devant une foule considérable ce menhir restauré a été levé par 400 amis d’Obélix. Pour réussir cet exploit, ils sont parvenus à réunir leurs forces et leurs compétences après avoir bien sûr goûté la potion magique (la recette est toujours bien gardée secrètement) et écouté les recommandations des druides réunis sur le site de Prat Lédan !

A la découverte du patrimoine religieux

Après cette histoire passionnante, continuez votre exploration de la campagne plabennecoise en découvrant son riche patrimoine religieux. Les sentiers de randonnée vous conduiront jusqu'aux lavoirs, fontaines sacrées, chapelles et calvaires de Plabennec.

La chapelle de Locmaria vous surprendra par l'élégance de son clocher qui culmine à 38 mètres de haut et domine toute la campagne environnante. La première chapelle a été édifiée au Xe siècle en dévotion à la Vierge Marie. Elle sera ensuite plusieurs fois agrandie et rénovée. La chapelle actuelle de style gothique doit dater de la fin du XIIe ou XIIIe siècle, pour la moitié ouest, et du début du XVIe, pour la partie Est.

Le dernier dimanche d’août, ne ratez pas le pardon de la chapelle. La journée commence par une messe célébrée dans la chapelle, suivie par le traditionnel kig-ha-farz. Ce sera l’occasion de goûter ce plat typique du Léon (région allant de Saint-Pol-de-Léon à Brest), dont le nom signifie littéralement « viande et far ». Sorte de « pot-au-feu breton », ce far se démarque par l'utilisation d'une pâte à base de farine de blé noir. Celle-ci est traditionnellement cuite dans un « sac » fabriqué maison, plongé dans le même bouillon que la viande de bœuf et le jarret de porc. 

Après ce délicieux repas, différentes animations sont proposées pour vous distraire. Le verger ouvre ses portes pour une visite commentée des variétés de pommiers menacés de disparition. Ce verger conservatoire est entretenu par des passionnés de la sauvegarde de variétés fruitières anciennes. Il est situé dans l’espace contigu à l’aire d’accueil de la fête champêtre du pardon.

La chapelle de Lanorven, plus petite que celle de Locmaria, mérite le détour. Construite au XVIe siècle, elle abrite les statues de Sainte Anne, sa patronne, et Saint Cadou. En contrebas de la chapelle, vous trouverez le lavoir et la fontaine magnifiquement restaurés et entretenus par l’association "Santez Anna Lanorven".

Cette association qui entretient et anime la chapelle prépare également l’ouverture d’un musée de la forge. Le quartier de Lanorven bien situé sur la route de Kersaint-Plabennec à la sortie de la ville de Plabennec était un quartier d'artisans jusqu'aux années 1960 - 1970. Le forgeron a exercé son activité dans le quartier jusqu’en 1960.

Ne quittez pas le quartier sans avoir fait une petite halte dans la zone humide de Lanorven. Les bénévoles d'Abers Nature proposent, à la demande des visites guidées qui vous permettront de découvrir la faune et la flore locale. Vous apprendez ainsi à reconnaître quelques plantes très communes dans les zones humides, telles que les saules, roseaux, joncs, prêles ou menthe...

Dans le cadre des expositions Arz e Chapeliou Bro Leon (L’Art dans les Chapelles du Léon), ces deux chapelles ouvrent leurs portes du 15 juillet au 15 août et vous invitent à découvrir une exposition d’art contemporain.

Retour au XXe siècle

Avant de quitter Plabennec, les passionnés d’histoire et en particulier de la seconde guerre mondiale pourront faire un détour vers le mémorial de Lormeau pour rendre hommage à tous les jeunes Américains tombés à Plabennec le 8 août 1944.

Et pour terminer en beauté cette découverte de Plabennec, pourquoi ne pas profiter d’un spectacle au Champ de foire ? La salle de spectacle accueille tout au long de l’année une programmation culturelle riche et variée pour les jeunes et moins jeunes…

Toutes les infos pour découvrir Plabennec

Toutes les infos pour découvrir Plabennec

Contactez-nous

Office de tourisme du Pays des Abers
02 98 04 05 43 / 02 98 04 70 93
office@abers-tourisme.com

Le saviez-vous ?

Avec plus de 8500 habitants, Plabennec est la commune la plus peuplée du Pays des Abers. Il faut dire que cette commune qui s’étend sur 5000 hectares est à la croisée d’axes routiers fréquentés, Brest n’étant qu’à une quinzaine de kilomètres. Grâce à de nombreux équipements sportifs et culturels, la vie associative y est dynamique.

Se restaurer à Plabennec

Crêperie

  • Au p’tit creux, 7 place du Général de Gaulle, 29860 Plabennec – 02 98 40 45 19

Le marché de Plabennec

  • Toute l’année, le mardi de 8h30 à 12h30 : petit marché de producteurs
  • Toute l’année, le vendredi de 8h30 à 12h30 : petit marché de producteurs
  • Toute l’année, le vendredi de 16h à 20h

Nature et découvertes accessibles

Au gré d’un parcours découverte, laissez-vous guider dans le patrimoine végétal du Léon. Le site est accessible aux personnes à mobilité réduite. Visite sur réservation au 02 98 40 40 73.