Le site médiéval d'Iliz Koz et sa légende

Le site d'Iliz Koz, à Plouguerneau, est à la fois témoin de la vie religieuse à la fin du Moyen Age et de la catastrophe naturelle que fut l'ensablement du littoral léonard et nord-atlantique aux XVIe, XVIIIe siècles.

Le site d'Iliz Koz

Un itinéraire jalonné invite le visiteur à passer par l'enclos, l'église, la chapelle des Parscau, l'ossuaire, la stèle gauloise christianisée, les tombes des chevaliers, des prêtres, les dalles à caravelle et ancre, les blasons, la ruelle, le presbytère et le légendaire d'Iliz koz.

Jouxtant le site, un musée présente les fresques restaurées du XIIIe au XVIIe siècles et les objets trouvés lors du désensablement partiel.

La légende

Il existait, quelque part en Pays Pagan, un village de mécréants. Un village au bout du monde. Des hommes. Des femmes. Des enfants. Avec la mer autour. Et le vent. Et le sable. De quoi mourir d'ennui.

C'est ce qui arriva. Pour les civilisés, on meurt toujours d'ennui dans les pays sauvages. Les jeunes surtout. Aussi mijotèrent-ils pour se désennuyer, et ennuyer le bon vieux curé aveugle de Tremenac'h, le tour pendable qui depuis lors a fait le tour de la Paganie.

Ils capturèrent un diable de chat et le présentèrent ainsi aux fonts baptismaux. Le bon vieux curé aveugle de Tréménac'h n'y vit que du feu jusqu'au moement où il aspergeau d'eau bénite le matou qui feula si bien que tout fut aussitôt dit et fait. Le châtiment !

A la mi-nuit, le vent, le grand vent, chahuta, chavira, charria des charretées de sable fou qui ensevelirent Tremanac'h, la mécréante.

Et la légendes se terminait toujours par cette fin énigmatique digne du sphinx : celui qui se présentait sur les lieux, le jour anniversaire du châtiment, avait le privilège de voir se lever trois soleils, à la condition d'avoir le cœur pur.

La légende avait raison, ce phénomène est connu scientifiquement sous le nom de "PARHELIE".

L'ensablement d'Iliz Koz

L'ensevelissement d'Iliz Koz et de la paroisse de Tremenac'h est dû au vent et au sable. Cet ensablement n'a pas concerné seulement cette paroisse littorale.

Toute la côte du Léon, du Conquet à Saint-Pol-de-Léon, a subi la catastrophe naturelle. Ainsi en a-t-il été de la chapelle Saint-Egarec à Lampaul Plouarzel, la chapelle Saint-Guennoc à Keremma (Tréflez), l'église Saint-Pol à l'île de Batz et la Cornouailles anglaise...

L'ensablement de cette lisière littorale semble être dû à une régression marine : un refroidissement du climat à entraîné une baisse sensible du niveau de la mer. Les vents ont alors désséché les grèves et constitué des dunes qui se sont mises en mouvement vers l'intérieur des terres. A Iliz Koz, ce sont les vents de nord-ouest qui ont apporté les sables venus de la Grève Blanche, distante de 300 mètres.

Le début de l'ensablement ? En 155..., on peut lire dans les archives de la seigneurie des Parscau, au manoir de Menan (à 700 m au Sud-Ouest de l'enclos paroissial) : "Terres vendues à cause de l'ensablement". Le seuil critique est atteint vers 1700. Les trois décennies suivantes verront un "déluge de sable" qui atteindra par endroits plusieurs mètres de hauteur.

En 1721, le presbytère est abandonné. En 1729, l'église est à son tour abandonnée, le culte transféré en la chapelle de la Martyre, dépendant probablement du manoir de Botbilleau (actuel Pompillo).

L'ensablement du site se poursuit sans doute plus tard. Ce n'est que vers la moitié du XIXe siècle que les habitants de Tremenac'h réinvestissent le bas pays du bord de mer et bâtissent de nouvelles demeures, parfois au-dessus des ruines désensablées de chaumières anciennes.

 

Toutes les infos pour venir à Iliz Koz

Toutes les infos pour venir à Iliz Koz

Contactez-nous

Office de tourisme du Pays des Abers

02 98 04 05 43 / 02 98 04 70 93

office@abers-tourisme.com

Accès à Iliz Koz :

Nécropole médiévale d’Iliz-Coz

Saint-Michel

29880 Plouguerneau

A partir du bourg de Plouguerneau, prendre la direction du port du Koréjou et suivre les panneaux menant à Iliz Koz.

Ouverture :

Du 15 juin au 15 septembre : tous les jours de 14h30 à 18h30

Hors-saison : les dimanches et jours fériés de 14h30 à 17h

Visites :

Les bénévoles de l’association peuvent vous faire visiter le site.

Tarifs :

Adulte : 4€

Moins de 10 ans : gratuit

Parkings :

Parking gratuit devant le site.