L'appel de la nature

Au Pays des Abers, la diversité des milieux s'apprécie entre terre et mer, sans oublier la particularité des abers où se mêlent eau douce et eau salée. Tout aussi riches et variées, la faune et la flore se dévoilent au visiteur sans qu'il soit nécessairement un observateur avisé.

Vous trouverez ici une présentation de quelques éléments caractéristiques de notre région, facilement observables et identifiables. Ouvrez bien les yeux : vous repérerez sûrement l'une ou l'autre de ces espèces au gré de vos balades, au détour d'un chemin ou le long de notre magnifique littoral.

Une diversité de milieux : richesse et variété des écosystèmes

L'armérie maritime

L'Armérie maritime, encore appelée œillet marin, gazon d'Olympe, serait dérivé du breton ar mor, évocateur du milieu maritime où elle pousse.

C'est une plante vivace croissant en touffes gazonnantes de 5 à 30 cm de hauteur sur les pelouses littorales. Ses feuilles, un peu charnues, très allongées, larges de 1 à 3 mm, forment de larges coussins à la base des tiges des fleurs, dont la couleur varie entre le rose et le blanc.

Le chardon bleu

Aussi connu sous le nom de Panicaut de mer, le chardon bleu est une plante vivace bleuâtre, dont la racine peut s'enfoncer profondément dans le sable de la dune, formant ainsi un point d'ancrage contre le vent.

Ses feuilles bleutées et pointues entourent une fleur violette, refuge privilégié de nombreux animaux : escargots, araignées...

Symbole de la beauté et de la fragilité de nos rivages, le chardon bleu, emblème du Conservatoire du Littoral, est le seul type de chardon à être légalement protégé.

L'ajonc et le genêt

L'ajonc d'Europe et le genêt à balais sont deux arbrisseaux à fleurs jaunes de la famille des papilionacés.

L'ajonc d'Europe, arbrisseau rameux, muni d'épines, d'un vert cendré, fleurit en octobre-novembre et s'épanouit en massifs éclatants jaune d'or. Il a été cultivé comme plante fourragère en dépit de de ses épines blessantes et malgré la présence d'un alcaloïde toxique dans ses graines. Il pousse au bord des chemins, dans les forêts claires et sur les landes.

Le Genêt à balais est un arbrisseau rame de 60 cm à 2 m et plus, aux feuilles caduques et aux fleurs jaune vif. Le genêt n'a pas d'épine et fleurit de mai à juillet. Les rameaux étaient utilisés pour la fabrication des balais, d'où son nom. Il pousse au bord des chemins, dans les clairières, à la lisière des bois et sur la lande.

L'Aigrette garzette

Corps élancé et élégant au plumage blanc, l'aigrette garzette possède un long cou, un bec noir très allongé, de longues pattes noires aux doigts jaunes. Elle s'observe dans une large variété de zones humides (à l'intérieur des terres comme sur le littoral) et dans les vasières où elle se nourrit. 

A la saison des amours, 2 à 3 plumes viennent orner sa nuque et sur ses épaules de fines plumes d'environ 20 cm apparaissent. Ce sont ces plumes particulières qui ont valu à ces oiseaux le nom générique d'aigrettes.

Le Tadorne de Belon

Avec sa tête vert noir, sa poitrine barrée d'une large bande châtaigne sur un corps balnc aux ailes noires, et un tubercule rouge au-dessus du bec, le Tadorne de Belon ressemble à une grosse oie. Habitant des côtes et des plages, il niche dans des arbres creux, buissons, voire même dans des terriers de lapins ! 

Hôtes réguliers de l'aber Benoît, ces oiseaux se regroupent en bandes de plusieurs dizaines d'individus à marée haute et se dispersent en petits groupes à marée basse pour s'alimenter de larves ou autres vers de vase.

© Dominique Cardinal

Le petit gravelot

Reconnaissable à son collier et son bandeau noir ainsi qu'au vercle orbital jaune qui entoure son iris noir, le petit gravelot mesure environ 15 cm. 

Il se nourrit de larves et d'insectes déposés dans les laisses de mer sur la partie basse de l'estran. Le peit gravelot court à une vistesse stupéfiante pour éviter les petites vagues.

Source Pays des Abers Côte des Légendes, un pays à découvrir

Mickaël Guillou, garde du littoral sur le Pays des Abers, nous fait partager sa passion pour la nature et son travail pour la préservation de la biodiversité sur le Pays des Abers :