Phare de l'Ile Vierge

Le premier phare

A Plouguerneau, le phare de l’île Vierge est un précieux repère pour les marins. L’île Vierge, située à 1,5 km de la côte, accueille en fait deux phares. Le premier phare construit en 1845, haut de 33 mètres, avait une portée de 18 miles, ce qui est nettement insuffisant compte tenu du grand nombre de récifs présents le long de notre littoral et du danger qu’ils représentent.

Le deuxième phare

Un second phare sera donc érigé, à partir de 1897. Le nouveau phare, d’une portée de 27 miles, est allumé en 1902. Ce phare, entièrement construit en pierre de taille, est le plus haut d’Europe (et même le plus haut du monde) avec ses 82,50 mètres. Cette robuste tour de granit de Kersanton est tapissée de 12 500 plaques d’opaline, et pas moins de 365 marches à gravir pour une belle récompense : un panorama exceptionnel sur les Abers.

Il y a au total 397 marches : 5 marches en granit, à l'extérieur du phare, pour accéder à la porte d’entrée, 360 marches suspendues en pierre de taille, toutes uniques et faites sur-mesure, pour monter au sommet de la tour cylindrique et enfin, 32 marches en fer pour atteindre la lanterne. En haut des escaliers, une belle récompense s’offre à vous : un panorama exceptionnel sur les Abers et la côte des naufrageurs, de l’île de Batz à l’île d’Ouessant.

Sa lanterne à échelons projette un feu blanc à éclat sur 52 kilomètres (27 miles) qui clignote toutes les 5 secondes. La dernière relève de gardiens a eu lieu le vendredi 29 octobre 2010, après quoi le phare est devenu totalement automatisé. Il est télé-opéré depuis le phare du Créac’h sur l’île d’Ouessant.

Informations pratiques

Aujourd’hui, le phare se visite entre mars et octobre. On y accède par bateau ou à pied (mais uniquement lors des grandes marées).

Pour toute information complémentaire, n'hésitez pas à contacter l'Office de Tourisme : 02 98 04 05 43 / 02 98 04 70 93