Jean-Baptiste a testé pour vous le circuit de Saint-Michel à Plouguerneau

Il arrive parfois, que par un beau jour de printemps, on ait envie de  profiter du magnifique littoral finistérien. Que de mieux pour cela que d’emprunter le circuit de Saint-Michel à Plouguerneau !C’est ainsi que je me rends un matin de mai sur la presqu’île de Pen-enez, le point de départ.

Un périple culturel au son du clapotis de l’eau

La randonnée débute précisément aux abords du club nautique, lieu idéal pour se tenter au paddle ou à la planche à voile. De la splendide plage du Koréjou, j’aperçois des bateaux de pêche et de beaux voiliers invitant eux aussi à une promenade en mer.

Tout près, je découvre de nombreuses statues de l’artiste François Breton surplombant fièrement les herbes folles…

… et bien sûr,  la maison de Garde du fort qui abrite  de temps à autre des activités culturelles. Au XIXème siècle le corps de garde est devenu maison des douaniers puis magasin à soude provenant du goémon brûlé.

En chemin, j’ai d’ailleurs failli tomber dans un des trois fours à goémon du site…

St-Michel

Quittant le port pour entamer ma balade, j’approche une pittoresque chapelle. C’est ici que vécu Michel Le Nobletz, père des missions bretonnes au XVIIème siècle.

Iliz Koz

Un lieu empli d’histoire et ouvert à la visite. Seules les ruines de l’enclos paroissial,  rattaché à Plouguerneau pendant la révolution, sont aujourd’hui visibles et pour cause, entre le XVI et XVIIème siècle, les deux tiers de cette paroisse ont été ensablés.

  Iliz Koz Site médiéval

Le goémon, symbole phare de l’itinéraire

Tout en distinguant au loin le phare de l’île Vierge, le plus haut phare du monde construit en pierre, je traverse des champs d’une couleur peu commune. En effet, on peut y voir sécher du goémon.
Cela me donne envie de visiter l’écomusée des goémoniers et de l’algue pour en savoir plus sur les différents usages de ces végétaux. J’aurai peut-être la chance d’obtenir aussi des recettes de cuisine !

De tous temps ces algues ont été récoltées, tant pour l’usage domestique qu’industriel ; le métier de goémonier, aussi appelé pigoulier,  était pratiqué couramment au Pays des Abers.

 

La grève Blanche, une  plage paradisiaque

LA grève Blanche à Plouguerneau

En traversant les dunes, j’aperçois une longue étendue de sable fin, magnifiquement appelée la Grève Blanche.


Un vrai paysage de carte postale !

 

 

 

Le marais littoral de Lost an Aod

Squale statue de Jean Gardet

J’atteins maintenant  le marais littoral de Lost an Aod avant de poursuivre par le chemin des douaniers (GR 34) jusqu’au point de départ.
Un véritable  lieu de quiétude habité par de nombreux oiseaux : hérons, aigrettes, courlis...
Pas facile de tous les reconnaître !

Ici repose aussi un squale, statue réalisée par Jean Gardet en 1998.
Original, cette queue sortant de l’herbe !

 


 

Le village de Kélerdut

Je traverse le  charmant village de pêcheurs et de  goémoniers de Kélerdut, situé à l’abri d’un impressionnant rocher.
Comment résister ici à un rafraichissement au  « Hoalen Ocean Store ». Cette vue !

Hoalen Ocean Store

Et, du  port de  Porz Krac’h, on aurait presque envie de gagner le petit îlot à la nage !

J’entame maintenant la traversée d’un paysage sauvage dominé de toute part par notre célèbre phare !

Les nombreux rochers propices à l’escalade…  ont abrité des tribus de chasseurs et pêcheurs migrants en 8 000 avant J-C.

Plage du Koréjou

Et me voilà de retour sur la plage du Koréjou où j’ai pris sans hésitation mon premier bain de l’année !
J’aperçois au même moment un goémonier regagnant le port après de longues heures passées en mer (Le goémonier est  aussi le nom du bateau utilisé pour la récolte du goémon).

 

Jean-Baptiste – 14 ans
Mai 2017

Pour aller plus loin

 

L'astuce de Jean-Baptiste

L'astuce de Jean-Baptiste

Possibilité de départ à la grève Blanche pour choisir le circuit côté Saint-Michel (5 km) ou côté Kélerdut (7km).